Esprit d’hiver – Laura Kasischke

Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant…

Mon avis :

Tout d’abord, merci à Priceminister et aux éditions Christian Bourgois pour m’avoir permis de découvrir Esprit d’hiver.

C’est le matin de Noël. Holly se réveille et sa première pensée est que « quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux ». Holly s’inquiète immédiatement pour sa fille, Tatiana, adoptée en Russie treize ans plus tôt. Et en effet, au fur et à mesure que la journée passe, la relation entre la mère et la fille, bloquée seules chez elles, se tendent. Et Tatiana semble être de plus en plus étrange…

Dès la première ligne, l’ambiance est posée. Dès les premiers mots, l’angoisse commence à nous étreindre. Et cette angoisse ne fera que s’accentuer au fur et à mesure du récit. C’est ce que je retiens principalement de ce roman : une impression de malaise, une ambiance inquiétante qui vous tenaille jusqu’à la toute fin, et qui culmine avec la chute du roman, totalement inattendue.

Ce huis-clos est parfaitement maîtrisé. L’auteure explore en profondeur la psychologie des personnages et son style est très agréable, poétique. Le talent d’écriture de l’auteure fait qu’on lui pardonne facilement les quelques longueurs du roman, certes pas toujours plaisant à lire, mais qui participent à créer un climat de tension qui prend aux tripes.

J’ai été entièrement immergé dans l’histoire, la lisant quasiment d’une traite. Et une fois le roman refermé, le sentiment d’effroi qu’a suscité la toute fin de l’histoire a mis du temps à me quitter.

Bref, la grande force d’Esprit d’hiver, c’est son atmosphère angoissante. Après cette lecture, je suis vraiment très curieuse de découvrir d’autres romans de Laura Kasische.

Informations :

Auteur : Laura Kasischke est né en 1961. Elle est romancière, poétesse, et enseigne l’écriture à l’Université du Michigan. Elle a obtenu de nombreux prix, notamment et surtout en poésie. Son premier roman, A Suspicious River paraît en 1996 aux Etats-Unis. (source : Babelio) 

Édition: Christian Bourgois 

Traducteur : Aurélie Tronchet

Date de parution : 2013

Nombre de page : 276 p.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s