Sense 8, saison 1

Avec le retour du froid, des soirées pelotonnée dans une grosse couverture, une tasse de thé dans une main, et un livre ou une télécommande dans l’autre pour profiter du mois gratuit offert par Netflix. Du coup, j’ai pu découvrir Sense 8.

Sense 8 est une série américaine de science-fiction créée par Lana et Andy Wachowski et Joseph Michael Straczynski. Actuellement, elle compte une saison de 12 épisodes, et une seconde saison est programmée pour 2016.

L’histoire tourne autour de huit personnes qui, suite au suicide d’une femme, se trouvent soudainement « connectées ». Elles ressentent les émotions des autres, peuvent se parler, accèdent aux connaissances des autres,… Evidemment, ces huit personnes, éparpillées aux quatre coins de la planète, vont être recherchés par une organisation qui ne leur veut pas du bien.

J’étais particulièrement curieuse de voir cette série, mais j’ai eu beaucoup de mal à entrer dedans. A vrai dire, si je n’avais pas lu quelques très bons avis sur la série, j’aurai surement abandonné en cours de route. Les épisodes sont longs (entre trois quart d’heure et une heure) et il ne se passe pas grand-chose pendant une grande partie de la saison.

La première scène du premier épisode est très intrigante. On ne comprend pas grand-chose. Après cela, on passe les épisodes suivant à faire connaissance avec les 8 personnages principaux, et à les voir doucement comprendre ce qui leur arrive. Bien sûr, il y a quelques moments d’action, mais ne vous attendez pas à des courses poursuites et des explosions toutes les dix minutes ! Ici, on prend vraiment le temps de rentrer dans la psychologie des personnages.

Si vous arrivez à tenir bon pendant les trois ou quatre épisodes, et à ne pas abandonner la série, alors je dirais que c’est gagné. Avec le temps, le spectateur accroche de plus en plus avec les personnages, et l’intrigue devient de plus en plus intéressante. En fait, la série est une lente montée en puissance, et les trois derniers épisodes sont vraiment excellents. Si vous arrivez jusque-là, aucun doute que vous attendrez la saison 2 avec impatiente !

Bref, Sense 8 ne va pas plaire à tout le monde, et ne se laisse pas aborder si aisément. Mais l’idée de départ est très bonne, et les derniers épisodes valent tout le mal de départ. Quant aux  personnages, ils sont diversifiés, superbement écrits et interprétés. Ils sonnent juste.

Pour ne rien gâcher, la production s’est déplacée dans les différentes villes où la série prend place (Chicago, San Francisco, Londres, Berlin, Séoul, Reykjavík, Mexico, Nairobi et Bombay), et certains acteurs ont été castés sur place. Et ça, ça ne fait aucun doute, ça rajoute un cachet et une authenticité incroyables !

Par contre, gros point noir pour le générique. Il est d’une longueur ! Et pas vraiment intéressant. Mais j’imagine que rien n’est parfait !

Publicités

Une réflexion sur “Sense 8, saison 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s